ATM

Siam Square, Bangkok, Thaïlande

Bangkok, Thaïlande Pingyao, Shanxi, Chine Rue Boissonade, Paris, France Dubai, Émirats Arabes Unis Genève, Canton de Genève, Suisse Île de Ios, Cyclades, Grèce Mereenie loop, Kings canyon, Territoire du Nord, Australie Sydney, Nouvelles-Galles du Sud, Australie
Sheikh Zayed Road, Dubai, Emirats Arabes Unis  Sydney, Nouvelles-Galles du Sud, Australie Wuchang street, Taipei, Taiwan Musée de l'armée de terre cuite, Xian, Shaanxi, Chine Ubud, Bali, Indonésie Siam Square, Bangkok, Thaïlande Rue Campagne Première, Paris, France. Cloud Nine Bar, Jin Mao Tower, Pudong, Chine

L'intelligence spatiale : un nouveau paradigme

Ancrée dans les sciences sociales de l’espace — géographie contemporaine en tête —, l’intelligence spatiale traite des enjeux de société en intégrant les problématiques par une approche spatiale fine, subtile et à forte capacité compréhensive.

La question fondamentale de l’intelligence spatiale est la question «où ?», sous ses différents aspects : quels sont les lieux d’un problème ? quels liens unissent ces lieux ? quelles sont les distances à prendre en considération ? comment un problème articule-t-il réseaux et territoires ? quel est l’espace d’un problème ? quel capital spatial est en jeu ? quelles stratégies pour l'accroître, le composer, le valoriser ?

WhereSciences® : le moteur de recherche de QualCity

QualCity s’appuie sur :

  • Un réseau universitaire international embrassant différents domaines (géographie, économie, sociologie, histoire, informatique, sciences de l’information, sciences politiques…) et regroupant des chercheurs dans un espace cognitif (laboratoire de recherche + think tank + revue [à paraître] + blogs) dédié à l’intelligence spatiale : WhereSciences® ;
  • Une technologie innovante — le Système d’Intelligence Spatiale (SIS) : concepts, expertises, techniques, données — croisant les univers des Systèmes d’Information Géographique (SIG), de l’imagerie satellite et aérienne, du textmining, et du traitement spatial des statistiques ;
  • Un réseau de consultants, professionnels sectoriels apportant une expertise à haute valeur ajoutée dans divers domaines : communication, politique, santé, finance, logistique, RH, assurance, énergie, sécurité, restauration, transports, shipping, armement, agroalimentaire, tourisme, industrie…

L'équipe dirigeante 

 

  • Patrick Poncet, Président
  • Gilles Lejeune, Directeur général

 


 

Les 5 concepts clés de l'intelligence spatiale


Distance — La distance mesure l’écart spatial entre les composantes d’un problème. C’est un obstacle à l’interaction. L’objectif premier de l’intelligence spatiale est de configurer et gérer les distances dans l’objectif de la maîtrise de l’espace.

Lieu — Unité de base du raisonnement en intelligence spatiale. Les lieux entrant en ligne de compte dans une problématique doivent être précisément identifiés. Ils déterminent son extension, ses centralités stratégiques, les échelles pertinentes de son analyse. Les lieux d’un problème sont les leviers concrets de l’action.

Espace — Ensemble des distances en jeu dans un problème. L’espace d’un problème est composé de lieux, de liens, de réseaux, de territoires, de discontinuités, de frontières, et de nombre d’autres objets spatiaux dont les relations mutuelles déterminent un champ de possibles d’une part, et des leviers d’action d’autre part. L’intelligence spatiale vise à donner une description pertinente de l’espace d’une problématique, sans présager à l’avance des lieux concernés.

Capital spatial — Ensemble des ressources spatiales accumulées par un acteur: lieux, réseaux, territoires d’une façon générale. Le capital spatial est une manière d’envisager dans sa dimension spatiale le capital d’un acteur, appréhendé par ailleurs sous l’angle financier, immobilier, relationnel… La fongibilité d’un type de capital en un autre permet d’envisager les choix spatiaux — localisation, croissance à l’international, expatriation…— des entreprises, des institutions ou des individus comme des investissements valorisables.

Stratégie spatiale — Stratégie déterminée et conduite par un acteur en vue d’optimiser son capital spatial pour en améliorer le rendement. La gouvernance stratégique agit sur trois dimensions du capital spatial : son accroissement (enrichir l’espace), sa configuration (améliorer la composition de l’espace), sa gestion (améliorer le fonctionnement de l’espace, les relations productives entre ses composants). L’objectif est la définition de principes structurants de mise en relation réticulaire et de gouvernance territoriale.

 

7défis urbains. Intelligence prospective

Ouverture publique du site sg-civ.qualcity.com

Ce site est le rapport numérique de la mission de prospective participative dans les quartiers sensibles effectuée en 2010 par QualCity pour le compte du Secrétariat Général du Commité Interministériel des Villes.